«Mon HLM avec vue sur mer» : embarquez pour le logement social sur les îles bretonnes

Les 6 étudiants spécialisés en web de la licence professionnelle de journalisme de Lannion proposent un webdoc sur le logement social dans les îles bretonnes. Le résultat, « Mon HLM avec vue sur mer », aborde les spécificités du logement social dans ces territoires particuliers.

Ce projet, financé par la région Bretagne, et dans lequel ils ont été accompagnés par David Prochasson et Laurence Dierickx. Il est à présent disponible sur le site du quotidien Ouest France.

Une version responsive aussi bien adaptée aux mobiles qu’aux ordinateurs est consultable sur le site du département Infocom  de l’IUT de Lannion.

« Mon HLM avec vue sur mer » s’inscrit dans l’ensemble des productions des étudiants de la promotion 2017-2018 de la LPJ de l’IUT de Lannion. Sur le thème du logement social, les étudiants ont réalisé un magazine Jeunesse «Toc Toc», deux documentaires télé «sur la route du logement social adapté», et deux émissions de radio «Les murs ont des oreilles».

Retrouvez les créations des étudiants sur Twitter pendant l’été des docs

Chaque année les étudiantes et étudiants  du DUT journalisme et de la licence pro journalisme de l’IUT de Lannion produisent des magazines des émissions de radio, de télé et des web documentaires.

Pendant tout l’été du 24 juillet au 31 août nous vous invitons deux fois par semaine à (re)découvrir et à partager certains de ces projets sur le compte Twitter d’Infocom Lannion.

À suivre en juillet et en aout sur @infocomlannion

 

Et, pour les plus pressés, retrouvez toutes les archives des créations étudiantes sur cette page du blog

 

Suivez le hashtag #etedesdocs en direct tous les mardis et vendredis de l’été

Le résumé des épisodes précédents

« S’offrir mille morts » le webdoc des étudiant·e·s en DUT journalisme est en ligne

L’argent. La mort. Deux tabous de nos sociétés, deux mots qu’on pourrait croire antagonistes. Lorsqu’ils s’assemblent, ils posent des questions morales : peut-on vivre de la mort ? La mort représente un marché de 2,5 milliards d’euros par an, uniquement pour les pompes funèbres. Ce commerce implique de nombreux·ses acteur·rice·s. Des familles aux futur·e·s défunt·e·s, en passant par les pompes funèbres, les crématoriums ou l’État. Biologiquement, une personne meurt quand son cœur arrête de battre. Mais la mort ne peut se limiter à une fin pure et simple. Ses répercussions sur le monde des vivants sont réelles. La crémation et l’inhumation des corps polluent l’environnement. Certaines familles cherchent à communiquer avec leurs proches disparu·e·s. Les vivant·e·s eux·elles-mêmes veulent anticiper leur mort. Des entreprises répondent à ces besoins, avec, bien sûr, une visée lucrative. « S’offrir mille morts » est un webdocumentaire qui met en lumière le business de la mort, ses acteurs et leurs pratiques. Rassemblant huit enquêtes des étudiant·e·s en journalisme de l’IUT de Lannion, cette réalisation dresse le portrait d’une mort nouvelle, spirituelle, numérique, écologique,internationale. Et surtout coûteuse.